IDHES

D’un collège à l’autre

Sociologie des mobilités scolaires en cours de cursus collégien

DATE
Vendredi 15 septembre 2017, à partir de 14h

LIEU
Université Paris Nanterre
salle à préciser
200 avenue de la République
92000 Nanterre

Comment venir ?

Soutenance de thèse de Guillaume Dupuy pour l’obtention du doctorat en Lettres et Sciences Humaines, section CNU: 19 – Sociologie, démographie, sous la direction de David Lepoutre (université Paris Nanterre – IDHE.S UMR 8533)

 

Membres du jury

M. Gilles COMBAZ, Professeur des Universités, Université Lyon 2
M. Sylvain BROCCOLICHI, Professeur des Universités, Université d’Artois
M Stéphane BEAUD, Professeur des Universités, Université Paris Nanterre
Mme Gildas LOIRAND, Maître de conférences, Université de Nantes
M. David LEPOUTRE, Professeur des Universités, Université Paris Nanterre

 

Résumé

Pourquoi et comment, en France, près d’un élève sur quatre change d’établissement scolaire pendant le seul cursus collégien ? À partir d’une enquête menée dans un collège et de la construction d’un modèle d’analyse des déplacements scolaires, ce travail complète les résultats des récentes recherches de sociologie focalisées sur les placements scolaires. L’analyse est d’abord centrée sur l’offre locale de scolarisation en collège. En proposant une description de la genèse, de la structure de l’espace local des collèges, des conditions de sa reproduction et de sa transformation, il montre d’abord comment la structure hiérarchisée de l’espace local des collèges tend à se reproduire sans trop se transformer. Il invite également à repenser les distinctions souvent opérées entre établissements publics et privés ainsi que les questions relatives aux « ségrégations scolaires ». L’analyse est ensuite focalisée sur l’utilisation faite de cette offre par les familles et les personnels des établissements. En mettant en évidence que les mobilités scolaires répondent à une logique de réajustement entre les dispositions sociales et scolaires des élèves et celles majoritairement observées dans leurs collèges successifs, ce travail permet de constater la tension qui existe entre le droit qui encadre et tend à réguler les placements scolaires et les droits des familles à placer leurs enfants dans des établissements scolaires conformes aux attentes qu’elles ont envers l’École. En rendant compte des flux d’élèves au sein d’un espace local de collèges, elle met également en exergue l’homogénéité sociale et scolaire croissante des élèves regroupés dans les classes et les établissements entre l’entrée en sixième et la fin de l’année de troisième.

 

Mots clés
Sociologie, institution, mobilités scolaires, espace local des collèges, politique scolaire, enseignement privé

ARTICLES CONNEXES

Back to Top