IDHES

Le viol d’Europe. Enquête sur la disparition d’une idée

Robert Salais
PUF
août 2013
ISBN : 978-2-13-061890-4
44 pages

L’idée d’Europe, historiquement, évoque une communauté de peuples libres et égaux, épris de démocratie, s’unissant pour tracer dans le monde un chemin qui leur soit propre. Le Grand Récit, l’histoire officielle de l’Union européenne, s’y réfère. La réalité historique est tout autre, celle d’un grand projet instrumentalisé et trahi, un viol en train d’être consommé. Notre Europe n’est guère plus – la crise le révèle crument – qu’une pièce d’un ordre mondial marchand, néolibéral et financiarisé.

Pour comprendre la disparition de l’idée européenne, le livre entremêle les fils de deux histoires : celle de l’origine (l’Europe avant les traités de Rome), marquée par l’échec d’une communauté politique, et celle des chemins qui auraient pu être empruntés si l’Europe ne s’était pas enfermée dans le marché, puis dans la libéralisation financière. Des « lucioles » ont révélé d’autres Europe possibles. Si nous suivions les pistes qu’elles éclairent ?

ARTICLES CONNEXES

Back to Top