IDHES

L’État détricoté. De la Résistance à la République en marche

Michel Margairaz et Danielle Tartakowsky

Éditeur : éditions du Détour
Lieu : Paris
ISBN : 979-10-97079-33-8
Date de parution : 13 septembre 2018
224 p.

PRÉSENTATION

[Éditeur] Que signifie l’accession au pouvoir de LREM ? Un pouvoir concentré entre quelques mains, le refus de l’interventionisme, des députés godillots… Michel Margairaz et Danielle Tartakowsky analysent comment, depuis le Conseil national de la Résistance et son programme, plusieurs visions de l’État s’affrontent, et comment celle d’un État réduit, peu-à-peu, à son minimum s’est progressivement imposée, incarné aujourd’hui par LREM.

On analyse ici l’évolution des institutions, des acteurs et des pratiques de l’État en France depuis 1944, particulièrement à travers les politiques publiques, en trois périodes. Celle où les grandes réformes issues du programme du CNR de mars 1944 (Plan, nationalisations, Sécurité sociale, service public, système de crédit administré…) placent durablement l’État au cœur du développement de l’économie et de la société. Cette période se poursuit, non sans tension ni opposition, dans les années (1968-1982) qui s’inscrivent dans l’une des postérités de mai 1968, celle de de la régulation collective administrée par l’État, alors hégémonique, des gaulistes au PC, de l’économie et de la société, quels que soit les partis au pouvoir. Une troisième période, de 1982 à nos jours, voit, selon des temporalités différenciées, les fonctions de l’État se déliter, suivant un enchainement complexe dans l’effacement successif de ses prérogatives, jusqu’à LREM, ultime avatar.

QUATRIÈME DE COUVERTURE

Depuis son élection en mai 2017, Emmanuel Macron annonce, les unes à la suite des autres, des mesures visant à enterrer le « vieux monde » issu du compromis social hérité de la Libération. Mais il ne précise pas là où il compte mener la société. « En marche », certes, mais… vers où ?

Pour mieux comprendre la dynamique engagée, Michel Margairaz et Danielle Tartakowsky analysent comment, depuis le Conseil national de la Résistance et son programme, plusieurs visions s’affrontent, les idées libérales ou régulatrices gagnant du terrain ou en perdant selon les séquences historiques et les domaines, économiques ou sociétaux.

De l’immédiate après-guerre à aujourd’hui, en passant par la création du Plan, Mai 1968, la construction européenne, la globalisation de l’économie ou l’essor de revendications individuelles au détriment du collectif, les fonctions de I’État vont se remodeler suivant un enchaînement complexe. Là où, après guerre, gaullistes et communistes défendaient différentes versions d’un État régulateur, s’est imposé progressivement un détricotage de l’État social. Mais aussi, et les auteurs le démontrent ici avec brio, une consolidation, voire un durcissement du rôle de l’État en de nombreux domaines, alternativement porté par les gouvernements de droite ou de gauche.

LES AUTEUR.E.S

Michel Margairaz est professeur émérite d’histoire économique contemporaine à l’université Paris I Panthéon Sorbonne, IDHE.S

Danielle Tartakowsky est spécialiste de l’histoire sociale et politique de la France du XXe siècle, et plus spécifiquement de l’histoire des mouvements sociaux. Elle est professeure honoraire de l’université Paris 8.

 

VOIR

Rencontre-débat “L’État détricoté”

Tagged with:
ARTICLES CONNEXES

Back to Top