IDHES

Mobilités d’ingénieurs en Europe, XVe-XVIIIe siècle

Stéphane Blond (dir.)
Liliane Hilaire-Pérez (dir.)
Michèle Virol (dir.)
octobre 2017
Presses universitaires de Rennes
ISBN : 978-2-7535-5912-7
252 p.

Loin de la figure du génie d’exception, cet ouvrage analyse la professionnalisation de l’ingénieur comme reposant sur de multiples interactions avec d’autres porteurs de savoirs au gré de mobilités tant sociales que géographiques. En lien avec la question d’histoire moderne des concours du CAPES et de l’agrégation, il examine des itinéraires d’ingénieurs à travers les formations, les configurations nationales, les conditions d’exercice du métier et la mise en œuvre des savoirs.

Avec le soutien de : ICT (EA 337), IDHE.S (UMR 8533), Centre Alexandre-Koyré (UMR 8560), GHRis (EA 3831), SPHERE (UMR 7219).

Stéphane Blond est maître de conférences en histoire moderne à l’université d’Évry – Val d’Essonne-Paris Saclay, membre du laboratoire IDHE.S-Évry (UMR 8533).

Liliane Hilaire-Pérez est professeure d’histoire moderne à l’université Paris Diderot – Paris 7 (laboratoire ICT) et directrice d’études à l’EHESS (Centre Koyré).

Michèle Virol est professeure d’histoire moderne à l’université de Rouen-Normandie, laboratoire GRHis.

 

Back to Top