IDHES

Algérie, XIXe-XXIe siècles

Nouveaux terrains, nouveaux objets

DATES

Du 3 février 2021 au 2 juin 2021, 17 h – 19 h
Un mercredi par mois, voir le programme ci-dessous.

LIEU

Université Paris Nanterre
Bâtiment Weber, rez-de-chaussée, salle 2
200 avenue de la République
92000 Nanterre
Comment venir ?

Compte-tenu de la situation sanitaire actuelle et de la limitation de la jauge de la salle, une inscription préalable sera nécessaire pour assister à chaque séance du séminaire.

Les séances seront par ailleurs diffusées en visioconférence. Le lien sera envoyé par mail après inscription via le formulaire suivant : https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSe9m5FqNrLONsE9uZA23ajf7SKEzoky0qv_zD9nlCE-2i8aPA/viewform

CONTACT

seminaire.algerie1921@gmail.com

ORGANISATION

Raphaëlle Branche | université Paris Nanterre, ISP
Victor Delaporte | université Paris Nanterre, ISP
Claire Fredj | université Paris Nanterre, IDHES
Lydia Hadj-Ahmed | université Paris Nanterre, ISP
Annick Lacroix | université Paris Nanterre, IDHES
Fanny Layani | université Paris Nanterre, ISP
Hugo Mulonnière | université Paris Nanterre, ISP
Manon Walin | université Paris Nanterre, ISP

PRÉSENTATION

Né du constat d’un paradoxe entre le grand dynamisme de la recherche sur l’Algérie contemporaine, qui ne cesse de se renouveler depuis une vingtaine d’années, et l’absence d’un rendez-vous francilien régulier, ce séminaire doit permettre aux spécialistes de l’Algérie contemporaine de se rencontrer ou se retrouver pour présenter et discuter leurs travaux en cours.
L’objectif de ce séminaire est d’offrir aux chercheuses et chercheurs un lieu pour présenter les premiers résultats d’une enquête, la découverte de matériaux, l’exploration de nouvelles méthodes ou de nouveaux terrains. Il entend constituer un espace de rencontre pluridisciplinaire tourné vers la connaissance de l’Algérie contemporaine, dans la diversité des enjeux qui la traversent. Le séminaire ne se limitera pas à la période coloniale, ni à la guerre d’indépendance, pour s’ouvrir également aux périodes moderne et postcoloniale. Il n’enfermera pas non plus l’Algérie dans un face à face avec la France, pour esquisser, autant que possible, des liens et des comparaisons avec les autres pays du Maghreb, le monde arabe ou l’Afrique subsaharienne. La maîtrise de corpus plurilingues sera la bienvenue.

Programme prévisionnel

Mercredi 3 février 2021, séance exclusivement en distanciel
Nassima Mekaoui
« Hommes aux champs et femmes à la soupe ». Le projet colonial et le genre des domesticités agricoles (1830-1871)

Mercredi 3 mars 2021
Didier Guignard
Généalogies ouvrières en lien avec une ferme coloniale puis nationalisée d’Algérie (XIXe-XXe siècles)

Mercredi 14 avril 2021
Anthony Kitts
Maurice Viollette, « l’Arabe » : gouverneur et réformateur social en Algérie?

Mercredi 12 mai 2021
Saphia Arezki
Investir l’histoire de la décennie 1990 en Algérie à travers les camps d’internement (1991-1995)

Mercredi 2 juin 2021
Sylvie Thénault
Les ratonnades aux obsèques d’Amédée Froger. Alger, 1956. Entre pré-histoire de l’OAS et histoire sociale du racisme colonial

TÉLÉCHARGER

L’affiche (web, pdf)
Tagged with:
ARTICLES CONNEXES

Back to Top